top of page
Rechercher

Le traitement des plaies


Tout le monde peut s’occasionner une plaie un jour ou l’autre. Chez une personne en bonne santé, une plaie ordinaire guérit d'elle-même, du moins s'il n'y a pas de complication. Mais comment se passe la cicatrisation ? Celle-ci se produit en quatre phases, expliquées ci-dessous.

La phase de coagulation

La phase de coagulation, également appelée hémostase, commence dès l'apparition d'une plaie. Lorsqu'il s'agit d'une plaie ouverte, les vaisseaux et les terminaisons nerveuses endommagés sont exposés. L'organisme tente alors de limiter la perte de sang. Au niveau de la plaie, les vaisseaux sanguins se contractent et les plaquettes s'agglutinent. De la fibrine est alors produite afin de recouvrir la plaie et de former une sorte de filet auquel viennent adhérer les cellules sanguines, les plaquettes et les protéines. Lorsque la fibrine sèche, une croûte de sang coagulé apparaît.


La phase de détersion

Durant la phase de détersion, ou inflammatoire, l'organisme nettoie la plaie et élimine les cellules mortes. Les vaisseaux sanguins se dilatent à nouveau. Des protéines et des fluides sont libérés. Un gonflement apparaît, qui exerce une pression sur la peau, pouvant provoquer une sensation de douleur sur la plaie.


La phase de bourgeonnement

Au cours de la phase de bourgeonnement, également appelée phase de prolifération, la peau endommagée fait place à de nouveaux tissus. De nouveaux vaisseaux sanguins sont générés et un nouveau tissu se forme : le tissu de granulation. Celui-ci est humide, rouge et granuleux. Les cellules périphériques à la plaie se multiplient et recouvrent le tissu.


La phase de maturation

Dernière étape : la phase de maturation. Les vaisseaux excédentaires sont éliminés et les nouvelles cellules épithéliales commencent à se former. Dans un premier temps, le tissu de granulation reste souple et sensible. Il continuera à se développer de manière à former une cicatrice de tissu conjonctif blanc et lisse. Une cicatrice peut continuer à changer d'aspect pendant encore deux ans.


Pourquoi une plaie en cours de cicatrisation démange-t-elle ?

Des démangeaisons importantes peuvent faire partie des effets secondaires désagréables du processus de cicatrisation d'une plaie en cours de guérison. La peau comporte un nombre élevé de nerfs qui procurent le sens du toucher et la perception de la température, de la douleur, de la pression, de la vibration et donc également de la démangeaison. À mesure que la plaie cicatrise, les cellules situées à la périphérie de la plaie se divisent, s'attachent à d'autres et se contractent, refermant ainsi l'ouverture. Tous ces mouvements sollicitent les nerfs de la démangeaison, qui envoient un signal au cerveau.

Laissez le processus de cicatrisation faire son œuvre

En cas de plaie ouverte consécutive à une chute, une morsure ou une coupure, par exemple, il n'est pas nécessaire d'intervenir activement dans le processus de cicatrisation. Il est toutefois nécessaire de nettoyer la plaie le plus rapidement possible à l'eau claire et de la désinfecter. Appliquez ensuite une fine couche de pommade Abilar sur la plaie de manière à la protéger contre les infections externes. Le cas échéant, recouvrez-la d'un pansement ou d'un sparadrap perméable à l'air.


BE-ARMED-OTC-0084-07-2023

Comentários


bottom of page